Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Shadow
Slider

COMMENT LE MARKETING VIDÉO PEUT STIMULER LES VENTES EN LIGNE.

 

En 2016, YouTube aura une valeur exceptionnelle pour les commerçants qui cherchent à développer leur audience et développer un portefeuille de clients potentiels intéressés. Obtenir des vues YouTube deviendra de plus en plus importante, et ayant une campagne de marketing multi canal sera essentiel pour la « réussite de votre entreprise ».

Maintenant, en raison de la quantité incroyable de contenu et de l'information disponible à portée de main, l'Internet est devenu un paysage incroyablement concurrentiel. Attirer un public est loin d'être aussi facile qu'il en était avant; maintenant il y a une multitude de sites web et annonces concurrentes pour attirer l'attention du spectateur.

You Tube est une interface numérique créée en février 2005, appartenant à Google depuis 2006. Aujourd'hui, ce réseau indique dans ses statistiques que 4 milliards de vidéos sont vues quotidiennement.

YouTube en quelques chiffres, c’est…

  • Plus d’un milliard d’utilisateurs ! Soit 1/3 des internautes du monde entier…
  • Chaque jour, plus de 200 millions d’heures de vidéos visionnées pour plusieurs milliards de vues !
  • En un an, le nombre d’internautes regardant des vidéos sur YouTube a augmenté de 40%.
  • Plus de la moitié des vues se font désormais via mobile.
  • Le nombre d’heures de visionnage mensuelles sur YouTube augmente de 50% chaque année…

Bref, le média vidéo est désormais bel et bien consommé à la demande (ce n’est pas une surprise) mais surtout de manière « boulimique ». On en veut pour preuve l’avènement des plateformes avec abonnement illimité telle Netflix par exemple.

Cette audience incroyable, depuis longtemps monétisée par Google sur YouTube, représente une formidable opportunité de visibilité pour les marques, pour peu qu’elles s’y intéressent de plus près…

La vidéo, média de prédilection pour construire son storytelling !

Quoi de mieux qu’une vidéo pour raconter une histoire ? Ce média vous permet plus qu’aucun autre de construire un univers immersif pour l’internaute, de créer le lien entre lui et votre marque, tout en faisant connaître votre histoire et vos produits de manière créative et plus subtile qu’une simple image par exemple.

Outre l’aspect ludique, la force de la vidéo réside dans sa capacité à transmettre un message conséquent en peu de temps, car si « une image vaut 1000 mots » selon Confucius, une vidéo peut en valoir des millions selon l’institut de recherches Forrester.

C’est en tout cas vrai pour le secteur de la beauté ! Aujourd’hui, l’audience des vidéos liées au secteur de la beauté (cosmétiques, maquillage, soins, etc.) sur YouTube dépasse largement celle des chaînes de TV du même secteur, notamment auprès du public le plus jeune.

On comprend mieux pourquoi les vidéos de beauté ont vu leur importance (espace occupé sur la plateforme) croître de 50% entre 2014 et 2015 !

La vidéo est la priorité N°1 des experts en marketing digital, surtout cette année !

57% d’entre-eux utilisent la vidéo dans leur stratégie social media, tandis que 72% d’entre-eux disent vouloir l’intégrer pleinement à leur stratégie ou en tout cas lui accorder une place plus importante !

Ils utilisent notamment la vidéo pour créer des tutoriaux, des témoignages, des interviews, des séquences humoristiques en encore des démos produits.

Si Google était Star Wars, le SEO en serait très certainement la « Force » : il nous entoure, on le sent, le ressent, il est partout et maintient l’équilibre dans le moteur de recherche. Si on part de ce principe, vous, vous êtes de jeunes apprentis qui veulent jouer un peu avec la Force (parce que ça a l’air trop cool), et la vidéo… Et bien la vidéo c’est le secret qui vous fera passer de tout jeune apprenti au statut de Maître Jedi !

Assez de métaphores cinématographiques : pourquoi je vous dis ça ? Tout simplement parce que parmi les différents types de résultats proposés par les moteurs de recherche, les vidéos occupent la part la plus importante, devant les images, les cartes, les liens commerciaux, naturels, etc. 

Un dernier point qui a toute son importance et qui vient enfin éclairer mon propos : YouTube appartient à ? Google ! Et donc que va privilégier Google dans ses résultats de recherche ? Exactement : YouTube ! Sur Google, 8 vidéos proposées dans les résultats de recherche sur 10 sont hébergées sur YouTube !

Donc si vous voulez booster votre SEO et donc votre visibilité sur internet, tournez-vous vers la solution YouTube !

UN OUTIL MARKETING TRÈS INTÉRESSANT

Faire du marketing sur You Tube (appelé You Tube marketing) ne permet pas seulement d’augmenter les ventes, mais aussi d’assurer la visibilité de l’entreprise, sa popularité et de «doper» son trafic Web.

Une vidéo a 53 fois plus de chances d’apparaître en tête des résultats d’une recherche qu’une page classique.

Contrairement à Facebook, il n’est pas obligatoire d’avoir un compte pour visualiser des vidéos. Ce qui veut dire que partout dans le monde, votre vidéo pourra être regardée si elle devient populaire. Ce réseau social permettant de bâtir des relations plus personnelles et durables, beaucoup d’entreprises utilisent maintenant You Tube pour atteindre de nouveaux consommateurs.

Pour les compagnies à budget limité, You Tube est la plateforme parfaite pour faire de la publicité pas chère ayant un potentiel de distribution étendue.

Pour que les vidéos postées aient un réel impact il faut que celles-ci respectent quelques règles et contiennent plusieurs informations.

QUELQUES RÈGLES À RESPECTER

Les vidéos sont consultées surtout dans le but de s’informer, s’éduquer ou s’amuser. Les entreprises doivent s’appuyer sur ces trois critères pour se rapprocher de leur clientèle.

Voici quelques conseils pour optimiser vos vidéos :

– On cherche à relayer des informations importantes de façon concise. Il faut chercher à captiver (en surprenant, faisant rire…). Il faut également l’optimiser en prenant le temps de décrire avec des mots clés la vidéo, ainsi que  le produit. Ceci peut réellement booster les ventes.

– Avoir un scénario : Avoir une vision claire du but de la vidéo. Cela permet d’économiser du temps et de l’énergie.

– Les personnes ne vont pas sur Youtube pour regarder des publicités. La vidéo doit être « soft sell » : Amusez tout en donnant des informations.

– Des vidéos à temps limité sont préférables. 

On ne peut pas uniquement se contenter de monter une vidéo puis de la poster et s’attendre à des retombées spectaculaires.  Il faut un suivi et être prêt à investir du temps et de l’énergie pour la promouvoir, ou sinon faire appel à nos services d'optimisation d'une chaîne You Tube ou d'une vidéo sur votre chaîne en particulier.

Publication-Web garantie plus de 5000 visionnements d'une vidéo sur votre chaîne voir même d'avantage en moins d'un mois résultat visible immédiatement !

Publication-Web est spécialisée dans les Réseaux Sociaux, nous proposons aux entreprises une visibilité et une création de notoriété pour qu’elles puissent être efficaces dans l’utilisation de plateformes sociales telles que Youtube.

Nos experts vous conseillent et vous accompagnent dans votre stratégie digitale pour augmenter votre visibilité sur le web ainsi que la conquête de nouveaux clients ! 

Voir nos produits et services.

 




COMMENT LE MARKETING VIDÉO PEUT STIMULER VOS VENTES EN LIGNE?

Les vidéos en ligne présentent un intérêt qualitatif certain pour un site internet en termes de référencement dans les moteurs de recherche, mais en général une entreprise va surtout choisir de réaliser une vidéo promotionnelle pour voir une augmentation de ses ventes.

Selon la taille de l’entreprise et le type de produits vendus, une seule vidéo peut suffire, ou bien plusieurs seront nécessaires pour avoir un réel impact sur les ventes. Quoi qu’il en soit, quelques règles de base doivent être prises en compte pour espérer transformer l’internaute en client.

La vidéo en ligne: un vendeur infatigable

Une fois en ligne sur un site internet, la vidéo est visible par tout client potentiel, 24h/24 et 7j/7. Un tel outil de vente infatigable et qualifié doit convaincre le client aussi bien que s’il était en point de vente. Par ailleurs, sur un site internet, une vidéo montrant un produit est souvent bien plus parlante que quelques lignes de texte.

La marque de meubles Ikéa est spécialiste en la matière, en intégrant habilement ses produits dans des vidéos pour les faire connaitre, à la manière de ses célèbres catalogues papiers.

Pour convaincre, la vidéo doit donc à la fois exposer vos produits à la manière d’un catalogue, mais également démontrer leur qualité. Afin mettre en valeur votre produit au maximum dans votre vidéo, rien ne vaut une démonstration de l’utilisation du produit, qui permettra de mettre en valeur ses qualités techniques et esthétiques!

Un autre moyen de convaincre: le témoignage

Plus qu’un vendeur, la vidéo peut même être un client satisfait infatigable. Maintenant que les consommateurs cherchent de plus en plus à connaître des avis d’utilisateurs avant d’acheter, cet aspect est devenu particuliérement important.

Dans cette optique, les témoignages notamment ont le vent en poupe, et sont des éléments qui permettent de pousser l’internaute à acheter sur un site internet.

Pour un témoignage convaincant, il faut qu’il soit court, impactant, et surtout qu’il soit réel! L’internaute pourra ainsi croire plus facilement le témoignage, et avoir envie de vivre lui aussi une expérience réussie.

La vidéo est un contenu hautement qualitatif pour un site internet, mais pour être sûr de convertir ce contenu en ventes, encore faut-il que l’internaute finisse par acheter. Pour cela, il est conseillé d’inclure dans la vidéo des incitations à l’action, ou “call to action”.

Ces incitations à l’action peuvent prendre différentes formes: soit il s’agit directement de boutons, textes, liens ou zones cliquables qui apparaissent à la fin de la vidéo, soit de façon plus subtile en intégrant dans la vidéo un discours incitatif qui pousse l’internaute à acheter votre produit ou service.

“Ajouter au panier”,”En savoir plus”, ”Achetez maintenant”… Les formulations ne manquent pas pour créer des boutons attractifs, qui vont donner au client l’opportunité de passer à l’achat après une vidéo convaincante.

Dans cette vidéo de la boutique en ligne de vêtements et d’accessoires ASOS par exemple, les boutons d’actions sont placés à la fin de la vidéo, tout en respectant l’identité visuelle de la marque:

Mais la vidéo en ligne peut également être envisagée comme un outil de vente à long terme, en choisissant plutôt de créer un attachement avec la marque. Dans ce cas, l’impact sur les ventes n’est peut être pas observable directement, mais la vidéo fait partie d’une stratégie plus globale, comme par exemple pour les vidéos corporatives.

Une vidéo corporative qui influence les ventes à long terme doit engager l’internaute en faveur de la marque, de façon à ce qu’il ait une vision positive des produits au moment où il aura un choix à faire pour acheter.

Quel est le seul facteur dont plus de la moitié (60 %) des consommateurs francophone disent qu’il les encourage à multiplier leurs achats en ligne ? Réponse : une meilleure utilisation des contenus vidéo et multimédias.

CE QUE VEULENT LES CLIENTS Les marques sont en permanence à l’affût des dernières informations sur ce que veulent les clients et sur ce qui les incite à acheter.

LE MULTI-ÉCRAN EST LA NOUVELLE NORME Les consommateurs utilisent une variété d’appareils pour faire leurs achats en ligne, et ils combinent souvent le shopping sur leurs ordinateurs portables ou leurs appareils mobiles.

L’INTERACTION « SENSORIELLE » EN LIGNE... DE MIRE En dépit du côté pratique du shopping en ligne, les consommateurs accordent toujours beaucoup d’importance au fait de pouvoir interagir avec un produit, le voir en mouvement et sous différents angles, pour vérifier sa qualité. Les contenus vidéo et médias enrichis permettent aux détaillants d’offrir ce type d’expérience dans le cybermonde.

LE CONTENU VIDÉO FAIT SOUVENT LA DIFFÉRENCE Un grand nombre des personnes interrogées ont affirmé que les contenus enrichis, qu’il s’agisse de vidéos ou d’images, participent grandement à leur décision d’achat.

VOYONS MAINTENANT CHACUNE DE CES TENDANCES DANS LE DÉTAIL…

De façon plus générale, l’étude montre que nous sommes en train de passer d’un comportement privilégiant le mobile à un comportement « omni-plateforme/appareil » (les consommateurs adoptent de plus en plus une approche « en tout lieu, à tout moment »). Ainsi, si les pages, vidéos et autres contenus liés à l’e-commerce ne peuvent s’adapter à tous les appareils et plateformes.

De la tablette au mobile en passant par l'ordinateur, l’e-commerçant doit assurer la pérennité de l’expérience de shopping en ligne. D'ici 2020, près d’un tiers des consommateurs francophone âgés de 16 à 34 ans comptent faire la plupart de leurs achats via leur smartphone, tandis que 15 % de ceux âgés de 16 à 44 ans envisagent d’utiliser des technologies de réalité virtuelle pour faire leur shopping. 

LES ACHETEURS VIENNENT DE VÉNUS… Il y a peu de différences entre les habitudes d’achat en ligne des hommes et des femmes, à quelques exceptions près : les femmes sont plus enclines à dire que le fait de pouvoir visionner un autre personne faire l'essais des produits en vidéo et d’avoir la possibilité d’interagir avec eux constituent deux différences essentielles entre le shopping en ligne et en magasin. Presque deux fois plus de femmes que d’hommes ont indiqué qu'une « vidéo explicative », un « mode de paiement sécurisé » et une fonction « liste d’envies » contribueraient à les convaincre de passer commande.

LA VIDÉO PEUT-ELLE VRAIMENT INFLUENCER LES 3 TAUX DE CONVERSION DES E-COMMERÇANTS ?

Le contenu vidéo peut aider les détaillants à déclencher plus de ventes en ligne : plus de la moitié des personnes interrogées (60 %) ont déclaré que les éléments à caractère visuel, comme les fonctions interactives, la vidéo et la photographie, enrichissent leur expérience de shopping et influencent leur décision d’achat. En outre, un quart des acheteurs dans la tranche d’âge 16-34 ans réclament un contenu vidéo plus personnalisé. Ainsi, l’inclusion de la vidéo dans les campagnes marketing en ligne jouera un rôle essentiel pour offrir l’expérience média enrichi que les internautes réclament et pour stimuler les ventes.



QUI SONT LES CYBER-ACHETEURS ?

Nous avons identifié trois groupes majeurs que les détaillants doivent comprendre et dont ils doivent tenir compte dans leurs campagnes marketing en ligne.

L’ACHETEUR DE NOUVELLE GÉNÉRATION : GÉNÉRATION Z

Génération Z renvoie au groupe de personnes nées après la génération du millénaire. Il n’existe aucune convention sur le nom ou la plage exacte des dates de naissance. Selon les sources, cette génération va du milieu ou de la fin des années 1990, ou du milieu des années 2000, à nos jours.

Caractéristiques : Ces enfants du numérique, ou « digital natives», représentent l’avenir de la clientèle d’une marque.

Ils ont besoin d’être impressionnés pour s’assurer de conserver leur fidélité, et leurs attentes en matière de shopping en ligne sont probablement les plus fortes de toutes. Avec moins de revenus disponibles, ils ne passent pas autant de temps à faire des achats en ligne que la génération Y, mais ils ont des attentes aussi fortes et exigent une expérience de shopping en ligne proche de l’expérience en magasin pour être satisfaits. Que proposer à cette catégorie de cyber-acheteurs ?

Accros du deuxième écran et ouverts aux idées nouvelles, les acheteurs de cette tranche d’âge veulent des expériences de shopping flexibles auxquelles ils peuvent accéder à partir de multiples plateformes. La moitié de cette tranche d’âge a exprimé son désir d’utiliser des cabines d’essayage virtuelles partageables.

N’oublions pas que le shopping en ligne est généralement associé à une autre activité, et donc, que des contenus courts, percutants et intéressants sont essentiels. • Temps passé à faire du shopping en ligne : 172 heures par an. • Moments privilégiés pour acheter en ligne : en regardant la télévision, et au lit le soir. • Appareils privilégiés pour faire du shopping : ordinateur portable, téléphone mobile, tablette. •

Ils pourraient dire : « Nous sommes ici pour longtemps et c’est à vous de gagner notre fidélité. Impressionnez-nous ! »

L’ACHETEUR « CYBERFUTÉ » : GÉNÉRATION Y/ENFANTS DU MILLÉNAIRE

Génération Y renvoie au groupe d’individus qui suit la génération X. Il n’y a pas de dates précises qui encadrent cette génération. Les chercheurs et les commentateurs utilisent les années de naissance allant du début des années 1980 au début des années 2000

Caractéristiques : Dans la génération des enfants du millénaire, un peu plus âgés, les attentes sont toujours fortes, mais ils disposent de plus de revenus.

Cette tranche d’âge sait que la technologie est capable d’offrir des moyens encore plus immersifs pour acheter et visualiser des produits. Que proposer à cette catégorie de cyber-acheteurs ?

Avec des programmes travail-vie personnelle ultra chargés, les acheteurs de cette tranche d’âge veulent avoir le choix entre une profusion de moyens et d’opportunités pour faire leurs achats, que ce soit sur des mobiles, des tablettes, des téléviseurs ou des ordinateurs portables.

Ils recherchent de nouvelles expériences de shopping en ligne, comme la vidéo, pour les aider à visualiser les articles une fois portés. • Temps passé à faire du shopping en ligne : 218 heures par an. • Moments privilégiés pour acheter en ligne : au travail /pendant la pause déjeuner, au lit le soir, en regardant la télévision. • Appareils privilégiés pour faire du shopping : ordinateur portable, smartphone, télévision.

L’ACHETEUR AGUERRI : GÉNÉRATION X/BABY-BOOMERS

Génération X renvoie aux personnes nées après le baby-boom occidental. Les démographes, les historiens et les commentateurs utilisent les années de naissance allant du début des années 1960 au début des années 1980.

Caractéristiques : Les acheteurs de cette tranche d’âge préfèrent avant tout avoir un large choix de produits et une navigation simplifiée.

Ce sont ceux qui passent le moins de temps à faire du shopping en ligne, mais ils peuvent se laisser tenter par des ventes incitatives, des ventes croisées et des programmes de fidélisation.

Que proposer à cette catégorie de cyber-acheteurs ? Plus familiers des rues commerçantes que des hautes technologies, les acheteurs de cette tranche d’âge veulent retrouver les sensations de l’expérience d’achat en magasin lorsqu'ils font du shopping en ligne.

Les technologies vidéo ou d’assistance virtuelle (qui leur rappellent l’environnement d’un magasin) ainsi qu’un choix d’options de livraison flexibles (comme l’option « retrait en magasin »), devraient séduire cette tranche d’âge. • Temps passé à faire du shopping en ligne : 166 heures par an. • Moments privilégiés pour acheter en ligne : à la maison, parfois en regardant la télévision. • Appareils privilégiés pour faire du shopping : ordinateurs portables et PC. • Ils pourraient dire : « Nous voulons pouvoir faire des achats depuis notre canapé, car le côté pratique prime dans l’expérience de shopping en ligne. »

Le désir de voir la technologie progresser et faciliter le choix de la taille et de la ligne est déjà là. Il ne reste plus aux détaillants qu’à y répondre ! Le scénario idéal serait le suivant : des acheteurs en ligne potentiels arrivant sur un site, et qui verraient des vidéos des vêtements portés par des mannequins de corpulence et de tailles différentes, avec des vues en gros plan de la matière utilisée, pour offrir à l’acheteur potentiel la meilleure sensation possible du confort, du poids et de la liberté de mouvement de la matière en question. Des conseils de style et des entretiens avec de grandes figures de la mode seraient également à disposition des internautes, au lieu de voir de simples images statiques. Une fois leur intérêt suscité, ils cliqueraient sur le produit et découvriraient d’autres vidéos, du produit lui-même et de toute la gamme du fabricant, pour qu’ils puissent se familiariser avec le style de la marque et découvrir d’autres articles associés dans la gamme d’une saison donnée. Et si les acheteurs hésitent encore, ou s’ils veulent simplement choisir un article complémentaire, ils pourraient regarder des vidéos donnant des conseils de style personnalisés pour ce produit ou cette gamme. Maintenant qu’ils ont vu comment leur produit s’harmonise avec d’autres articles, leur décision d’achat est pratiquement acquise, et peut-être même vont-ils acheter d’autres articles…

Chaque détaillant a le choix entre deux voies à suivre pour les cinq années à venir : • continuer à apporter progressivement de légères modifications à l’aspect et la convivialité de sa boutique en ligne. Cette voie ne permettra d’offrir qu’une expérience médiocre aux internautes et laissera l’e-commerçant définitivement à la traîne vis-à-vis de ses concurrents ayant décidé d’investir dans l’avenir numérique. Avec des images basse résolution, pas de contenu vidéo, des descriptions de produits peu engageantes, des capacités de recherche insuffisantes et peu de réflexion sur les mesures à prendre pour offrir des contenus stimulants aux utilisateurs, cette catégorie d’e-commerçants se verra très vite depassée. • ajouter du contenu vidéo et d’autres formes de contenu multimédia pour offrir une expérience de shopping en ligne complète et aider le consommateur à prendre une décision éclairée. En ajoutant ce type de contenus (images, vidéos et canaux supplémentaires) à la page de chaque produit et de chaque catégorie, l'ecommerçant bâtira son propre exemple de réussite. Comparées aux plus anciennes générations, les tranches d’âge de la génération Z et Y ont une idée plus précise de ce dont le Web est capable, c’est pourquoi elles exigent une expérience plus immersive. Les e-commerçants ont une occasion en or de satisfaire cette exigence en faisant une utilisation intelligente de la vidéo. Les détaillants doivent réfléchir sérieusement au rôle que joue la vidéo au sein de leur commerce en ligne.

La vidéo pourrait-elle être utilisée pour mettre en valeur chaque produit ? Des vidéos de conseils de style et des clips présentant des produits assortis ou complémentaires pourraient-ils stimuler les ventes ? Les clients, eux, ont déjà dit « oui » !

Alors, pour quelle technique de vidéo en ligne allez vous opter pour augmenter vos ventes? N’hésitez pas à communiquer avec nous !